Publié le

Salon International du Livre de Mazamet – Dimanche 19 Avril 2020 🗓 🗺

Les Editions Libre2Lire auront le plaisir de participer au 

XIè Salon International du Livre

à Mazamet

Parrainé par Jean-Pierre Alaux

Le Dimanche 19 Avril 2020

Avec :

Plus d’infos sur la page Facebook du Salon

Publié le

Dédicace de Franck Kerneur à Pontchâteau 🗓 🗺

La bouquinerie L’EXQUIMOT vous invite, le Samedi 9 Février 2019 – 15H00 à rencontrer Franck Kerneur, auteur de la Saga Ismérie

Venez découvrir ce que l’arbre occulte…


Ismérie – Tome 1 : Malédiction d’une Wicca

(8 avis client)

15,00

Par Franck Kerneur

Harcelés de toutes parts, les humains survivent enfermés dans des bases militaires. Avant de partir pour une mission périlleuse, un combattant laisse un message vidéo à sa fille, avouant sa responsabilité dans l’origine du Mal. Ce jour où enfant, il découvrit un arbre mystérieux qui réveilla les pouvoirs d’une nécromancienne, plongeant le Monde dans l’apocalypse…

Télécharger un Extrait

Télécharger le Dossier de Presse

La Presse en Parle

Critiques Littéraires

Trailer Ismérie Tome 1 : Malédiction d’une Wicca

En stock

Description

Ismérie

Tome 1 : Malédiction d’une Wicca

Par Franck Kerneur

Dans la lignée des dystopies, le premier volume d’Ismérie vous propulse dans un monde où l’Humanité est promise à l’extinction. Mêlant réalisme et fantastique, vous découvrirez que le plus inquiétant n’est pas l’arbre, mais ce qu’il occulte…

Disponible en Ebook :


 

Genre : Dystopie
Nombre de page : 220
Dimension : 148×208
ISBN : 978-2-490522-06-4
Date de parution : Décembre 2018

8 avis pour Ismérie – Tome 1 : Malédiction d’une Wicca

  1. claudinesouchet (client confirmé)

    Un excellent livre. On est pris par l histoire des le premier chapitre. Embarqué dans l intrigue on ne peux lâcher le livre qu’à la fin et attendre le prochain livre avec impatience. Les personnages sont sympa. Ismerie est vraiment un livre pationnant

  2. Kerneur Ghislaine

    C’est la première fois que je lisais ce type de livre, et j’ai beaucoup aimé. Une très belle histoire très bien tournée et captivante.
    L’écriture et fluide et permet de rester dans l’action en donnant envie de tourner la page.
    Je suis dans l’attente de pouvoir lire la suite des aventures de James et de ses amis.

  3. PILARD

    Une découverte et une accroche directe à l’histoire. Les personnages sont attachants et pressé de lire la suite.

  4. Libre 2 Lire

    Critique de Berserker : https://m.facebook.com/notes/au-nom-des-dieux/chroniques-dun-berserker-ism%C3%A9rie-tome-1-mal%C3%A9diction-dune-wicca-par-franck-kerneu/409191003246447/

    « Déjà une nouvelle chronique me direz-vous ? Oui, mais pour une très bonne raison. J’ai entendu l’appel d’un allié en détresse, et le Berserker a répondu ! Et fort heureusement d’ailleurs ! Car ici, avec Ismérie, Maître Kerneur nous offre un roman fantastique moderne qu’il classe lui-même pour « jeunes adultes ». Entre frères d’armes littéraire, l’alliance est de mise ! Mais, une fois n’est pas coutume, commençons par le résumé sur la 4e de couverture :
    « Harcelés de toutes parts, les humains survivent enfermés dans des bases militaires. Avant de partir pour une mission périlleuse, un combattant laisse un message vidéo à sa fille, avouant sa responsabilité dans l’origine du Mal. Ce jour où enfant, il découvrit un arbre mystérieux qui réveilla les pouvoirs d’une nécromancienne, plongeant le Monde dans l’apocalypse… »
    Un résumé court mais qui a eu le mérite d’attirer mon attention, c’est le cas de le dire.
    Bon. Préparez vos haches, révisez vos sorts et assurez vous que votre bourse d’alchimiste soit bien préparée. Car aujourd’hui, on plonge dans un monde de magie et de mystère.
    J’ai adoré cette histoire. Ouais j’suis direct comme garçon. J’ai dévoré le roman en quelques jours seulement (4 pour être précis). Alors certes, il n’est pas hyper long (un peu plus de 200 pages pour être précis). Néanmoins, l’histoire et le style du roman m’ont captivé, retenant mon attention jusqu’à la dernière page. Bon, maintenant on va rentrer dans le détail.
    Parlons un peu du style. Celui-ci est efficace et simple, sans être simpliste. Pour de la littérature YA (Young Adult), celui-ci est vraiment bon et me poussai à toujours avancer, à tourner la page suivante encore et encore. Les personnages sont bien décrits et on se les représente très bien avec un minimum d’effort. L’auteur ne précise ni où ni quand exactement le roman se déroule. Si la présence de téléphones portables peut donner un indice sur la contemporanéité de l’action, le fait qu’aucun lieu ne soit présenté peut permettre à l’histoire de se dérouler n’importe où sur Terre. Et ça, c’est tout bête, mais c’est un plus je trouve. Rien ne nous empêche de situer l’action à un endroit qui nous plait. Personnellement, avec les noms des personnages, j’ai placé cette histoire quelque part entre la Bretagne et la Normandie.
    Les dialogues sont très bien rédigés. Le langage est adapté à l’âge des protagonistes et à leur époque. Même les SMS présents dans le livre respectent bien cet aspect-là et ne tombe pas dans l’écueil du « trop djeuns ». Petit bémol que je mettrais, mais les personnages n’ont pas de façon de parler particulièrement unique, à l’exception de Gaëlle qui, avec ses mimiques, se démarquera tout particulièrement des autres. Cela dit, ce n’est que minime comme défaut (et j’insiste là-dessus, c’est dire si je dois en chercher, des coquilles).
    En parlant de coquilles, quelques-unes sont glissées çà et là dans le roman. Je n’en ai repéré qu’une poignée, et ce n’est en rien gênant. Mais si vous en repérez une durant votre lecture, prévenez l’auteur, qu’il puisse lui apporter le coup de grâce purificateur.
    L’humour est présent, et plusieurs passages auront su me faire rire. D’autres m’attendrir. Même si le contexte est lourd et tendu, le danger proche et menaçant, les personnages montrent très souvent des moments de joie et de bonheur simple, montrant que, malgré les difficultés, la vie continue. Et c’est une très bonne chose que de rappeler que, même sur une période de temps difficile, on trouve toujours des minutes, heures, jours où les choses ne semblent pas si sombres et où on peut sourire, rire et aimer.
    N’ayant guère plus de choses sur le style, passons à l’histoire et l’univers. L’auteur nous plonge dans un monde où la magie wiccane (issue du Wiccanisme, une tendance néo-païenne) existe. Philtres, potions, sortilèges, alchimie, certaines personnes connaissent et pratiquent tout ceci. Par les yeux des personnages, on y est introduit de manière croissante, acceptant en même temps qu’eux l’existence et l’envergure de la magie et de son influence sur le monde. Celle-ci est plutôt bien décrite, même si certains points restent un peu nébuleux et mériteraient des éclaircissements (peut être dans le 2etome, j’espère) : qui peut pratiquer, quelles sont les limites, etc… Mais l’ensemble est bon. Certes moins impressionnant que dans d’autres fictions, mais tout de même bon. Après, celle-ci n’est pas non plus entièrement développée. Il ne s’agit pas là d’une erreur ou d’un oubli : les personnages n’en découvrent qu’un aspect limité auprès de quelques praticiens seulement. Mais avec le Wiccanisme, les aspects païens (dont je suis très friand) ouvrent des portes vers une infinité de possibilités. Alors, chers héros, allez chercher des armes runiques et enchantez des fusils d’assaut. Vous verrez, ça pourra donner de bons résultats.
    Par rapport à ce point, on sent que l’auteur s’est laissé une grande marge de manœuvre pour l’avenir, ce qui n’est pas un mal du tout. Mais on se retrouve très vite à en demander plus.
    Les personnages sont tous attachants ! On réagit très vite avec eux à leurs découvertes, leurs joies, leurs blagues entre eux, leurs inquiétudes et leurs tristesses. Bon, après, avec mon vécu et mes expériences (réelles comme fictives), certaines de leurs décisions me faisaient un peu hérisser le poil (faut croire que je suis prêt à tout pour sauver le plus de gens…) et me donner envie de rentrer dans le livre, quitte à passer pour le méchant, et de donner quelques coups de marteau bien placés. Mais, il faut voir non avec les siennes, mais avec leurs émotions. Et là on comprend pourquoi ils agissent de la sorte.
    Certaines scènes d’actions sont très rapides et auraient mérité d’être plus détaillées. Mais ça, c’est purement un avis personnel, moi qui aime les batailles qui s’étendent sur des heures et ressentir la fatigue et la colère dans le cœur de mes alliés et de mes ennemis.
    Pour ce qui est des influences, je ne sais pas si l’auteur regarde la série, mais j’ai tout de suite ressenti un effet Stranger Things qui n’était pas pour me déplaire. Comme je l’ai dit plus tôt, si les téléphones portables n’étaient pas présents, je l’aurais volontiers fait se dérouler à la même époque que la série. D’ailleurs, le roman remplace en fait l’aspect SF par la magie, pour le plus grand bonheur des amateurs du genre fantastique.
    C’est, à mes yeux, l’influence majeure du roman. Les autres ne sont pas si visibles, ou ne m’ont pas sauté aux yeux. Si vous en décelez d’autres, n’hésitez pas à venir me les dire.
    En conclusion, j’ai pu lire un excellent roman, presque trop court tant je l’ai dévoré. Je suis presque déçu que le tome 2 ne soit pas sorti tout de suite, mais je pense que je m’occuperai de lui avec la même ardeur que le 1er. Je lui accorde donc le titre d’Einerhjar émérite ! Pour tous les amateurs de fantastique, et si la littérature Young Adult ne vous dérange pas, foncez et lisez-le ! Et si vous cherchez juste un bon divertissement, ce roman saura vous combler. Alors foncez découvrir sa page auteur pour ne rien manquer des nouvelles concernant la suite (Franck Kerneur Auteur).

  5. splumely

    Grâce à l’Interview réalisée avec Franck Kerneur, j’ai eu l’occasion de découvrir son récit « Ismérie ». Une agréable découverte. Il nous plonge dans son récit dès les premières lignes et les mystères sont au rendez-vous. On se pose bon nombres de questions au milieu de cet univers de Fantasy sombre. J’ai beaucoup apprécié la plume, l’écriture s’adaptant ainsi à chaque scène, à chaque personnage, à leurs âges. Tout cela rend ce récit cohérent et les personnages attachants. Une très belle découverte que je conseille à tous !

  6. Vittemer Angeline

    Roman impeccable pour se retirer du quotidien. Ismérie, à ne pas rencontrer en vrai ^_^. L’écriture est bien rodée, on se prend facilement au jeu du suspens.

  7. Ferré Emmanuelle

    Quatre amis soudés comme les doigts de la main, un été comme un autre dans un petit village tranquille. Au cœur des bois, les attend une découverte qu’ils regretteront à jamais…

    Aux heures les plus sombres de l’humanité, un père se confie à sa fille. Sur un enregistrement vidéo, il lui explique comment cet été-là tout a basculé… James, Greg, Mika et Stéphane s’en vont explorer les bois après une baignade. Ils s’aventurent sur un sentier jusqu’alors inconnu, comme attirés par un puissant maléfice. L’Arbre qu’ils trouveront au bout de ce chemin renferme une entité endormie depuis des siècles, une force qui les dépasse et qui ne demande qu’à renaître.

    Peu à peu l’horreur s’installe dans la petite bourgade, réveillant des êtres démoniaques créés à une époque où la magie était répandue, bien accueillie lorsqu’elle soignait les maux, très vite bannie lorsqu’elle ne permettait pas d’accomplir des miracles. Face à cette menace, notre groupe d’amis ne reste pas les bras croisés. Grâce à l’aide de la pétillante Gaëlle, ils vont découvrir tout un monde de magie détenu par les Wicca et transmis de génération en génération. Malgré leur courage et leur détermination, rien n’est gagné d’avance ! Plus le temps passe, plus l’Arbre étend son ombre et les chances de vaincre l’entité qu’il renferme s’amenuisent. Nos jeunes amis se font une raison, pour atteindre leur but ils devront payer le prix fort…

    La plume de Franck Kerneur nous immerge progressivement dans une atmosphère oppressante. L’horreur et l’épouvante sont subtilement amenées. Nous tournons les pages, le cœur battant, en même temps que s’assombrit le destin des quatre garçons. Nous pouvons compter sur de nombreux moments de répit pendant lesquels la complicité entre les adolescents et les jeux amoureux nous ramènent à une ambiance plus légère. Car très vite les affrontements reprennent et ils n’en sortent jamais indemnes. Leurs alliés Wicca seront-ils de taille à affronter cette nécromancienne emplie de ressentiments ?

    En conclusion, j’ai aimé découvrir ce monde où la magie noire et ses rites les plus sombres sont mis en avant. La nécromancie y est décrite avec brio, sans tomber dans les travers gores de ce genre littéraire. Rien n’est laissé au hasard, les horreurs du passé vont s’immiscer dans le présent. Et la victoire, pour nos jeunes protagonistes, n’est jamais assurée, renversant ainsi le stéréotype du héros toujours vainqueur. J’aurais aimé en apprendre davantage sur le Conseil des Wicca, ses représentants et la manière dont leurs connaissances sont transmises. C’est mon côté curieux ! Mais j’imagine qu’en 9 tomes l’auteur prendra le temps de développer son univers et ces éléments arriveront en temps voulu.

    Dystopie, épouvante, conte horrifique, quelle que soit votre préférence je vous recommande ce premier tome qui pose les bases d’un monde où magie noire et sorcellerie règnent en maître !

  8. Nath-a-lu

    Gros coup de cœur pour ce 1er tome d’Ismérie qui nous plonge dans un univers fantastique. L’ambiance est donnée dès les premières pages. Les humains vivent enfermés voulant se protéger du monde extérieur et ses dangers… Voulant sauver sa fille de ce chaos, James doit partir pour une mission secrète et dangereuse. Ne sachant pas ce que cette dernière lui réserve, il décide de laisser une vidéo à Emily, 9 ans dans laquelle il lui explique être responsable de ce chaos et pourquoi . Et l’histoire commence avec un bond en arrière , à l’adolescence de James. On le retrouve avec une bande de copains : Greg, Mika et Steph en pleine exploration dans une forêt . Ils vont se retrouver face à un arbre gigantesque , mort planté au milieu d’un chemin . Un arbre qui fait froid dans le dos. Un arbre qui les attire et du fait de leur insouciance ils vont en payer le prix ….James et Greg entendent même des murmures , des voix qui semblent provenir de cette plante ligneuse. Tout dans cet arbre provoque de la peur et en même temps une certaine fascination. Ont-ils imaginé ces voix où l’arbre possède t’il des pouvoirs surnaturels ? Ce qui est certain c’est que cette rencontre va être à l’origine de révélations , rebondissements plutôt sombres pour notre bande d’amis. Greg et James vont même faire des rêves étranges à la suite de cette rencontre , les plongeant dans une sorte de monde parallèle . Dès les premières pages Franck nous embarque dans une histoire à la fois sombre et captivante . Avec l’aide de Sonia qui pratique la magie et de Gaëlle nos amis vont tenter de découvrir ce qui se cache derrière cet arbre maléfique . Ismérie est responsable de ce déferlement de magie noire mais qui est-elle ? Et pourquoi certains semblent plus touchés que d’autres ? Sonia parviendra t’elle à rompre cette malédiction ? Prêts à tenter l’aventure ? Alors accrochez-vous et un conseil , pas aux branches de cet arbre mystérieux sous peine de …À vous de la découvrir 🙂. La plume de l’auteur est imagée et nous tient en haleine du début à la fin. Je prends de plus en plus de plaisir à lire du fantastique grâce à des auteurs comme Franck qui rendent cet univers accessible et envoûtant ! Un livre pour un très large public . Hâte de le plonger dans le tome 2! Je ne peux que vous conseiller de vous plonger au plus vite dans cet univers de sorcellerie , malédiction , magie noire mais êtes vous prêts à affronter de telles forces ?…

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.