Reviens

(27 avis client)

24,00

Avril Clémence

Elena n’a pas tout à fait quatorze ans, du moins officiellement. La vie s’étant chargée de la faire grandir au pas de course, c’est sans difficulté qu’elle se fond dans un groupe de jeunes adultes pendant les vacances d’été et qu’elle entame sa première histoire d’amour avec l’un d’eux.

Cette belle rencontre provoquera le tollé et l’incompréhension familiale. Elle marquera pour l’adolescente, le début d’une série de bouleversements psychologiques et de remises en question de sa propre identité.

Comment devenir une femme quand on est encore considérée comme une enfant ? A-t-on seulement le droit d’aimer ?…

Petit extrait en musique


Télécharger un Extrait

Télécharger le Dossier de Presse

Critiques Littéraires

La Presse en Parle

Description

Reviens

Par Avril Clémence

Avec une infinie délicatesse, cette histoire brosse le clivage qui existe entre les conventions et la nécessité d’être. Si l’amour n’a pas d’âge, il reste beaucoup d’interdits…

Disponible en Ebook :


Genre : Roman
Nombre de page : 448
Dimension : 148×210
ISBN : 978-2-490522-33-0
Date de parution : Janvier 2020

27 avis pour Reviens

  1. Dirck (client confirmé)

    Bravo, Ce livre en plus de l’émotion et de l’histoire, laisse tellement de questions à se poser sur ce qu’est l’amour, comment il doit ou peut être vécu, ressenti… une vraie réflexion totalement en adéquation avec l’actualité du moment. A priori beaucoup de lectrice pour le moment, mais messieurs je vous en pris prenez le temps de le lire, vous en sortirez gagnant et aurez certainement de nouvelles pistes de réflexion sur un tas de sujet… Plus qu’un sujet d’actualité, ce livre met aussi le doigt sur des sujets hélas encore trop mis sous silence. Alors bonne lecture à tous et j’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à le lire, à le réfléchir …. bref Kiffez !!!!!

  2. Florent Dem (client confirmé)

    J’ai découvert ce roman (ainsi que son extraordinaire auteur !) il y a trois ans sur le forum Jeunes Ecrivains. Ce fut une excellente surprise pour moi qui suis d’ordinaire bien plus attiré par les mondes de la fantasy et de la SF ! Grâce à son style à la fois réaliste, riche et accessible, Reviens happe immédiatement le lecteur pour lui faire vivre l’histoire tout en nuances d’Elena et Tamao, loin de tout manichéisme. Les thèmes abordés sont parfois très graves (maltraitance, violence physique et psychologique…), souvent complexes (relation d’une mineure de 13 ans avec un jeune adulte), mais toujours présentés frontalement, sans détours ni fausses leçons de morale – au lecteur de se faire sa propre opinion ! Et Avril Clémence évite brillamment de sombrer dans le mélodrame en saupoudrant le tout d’un zeste d’humour et de dérision ! Comme son héroïne, qui se relève toujours malgré les terribles épreuves qu’elle endure et les cicatrices (physiques ou non) qui la marquent, le lecteur traverse le roman porté par un optimisme et un amour de la vie communicatifs !

  3. Pascal

    Reviens’ est le genre de livre qui vous prend dès les premières lignes. L’histoire nous est livrée avec rythme… les mots s’enchainent, et se déchainent au besoin, avec une fluidité captivante sans tabous ni fausse pudeur jusqu’au point final. Tout est là pour que le lecteur ressente le besoin de tourner la page, d’aller voir plus loin… On vit avec Elena et Tamao au rythme des chapitres qui se suivent sans aucune longueur… Un grand coup de chapeau à Avril Clémence pour ce premier roman dont le talent, le style et la verve présagent d’une belle carrière…

  4. K.

    Moi, ce qui me parle dans ce livre, c’est la plume de son auteur. Avril a le don pour créer des sensations à partir de mots. Elle embarque littéralement avec elle.
    Le voyage est plaisant. Reviens propose diverses histoires d’amour disséquées sous l’angle des relations sociales, du qu’en dira-t-on ?, de la loi, de la passion. C’est un éloge à l’adolescence dans toute sa splendeur. Aux doutes qui naissent et qui persistent parfois bien au-delà de l’âge adulte. Reviens, c’est aussi le parcours croisé d’une mère et sa fille, qui avancent sur des trajectoires parallèles sans vraiment réussir à communiquer. C’est une réflexion sur la violence dans le couple. Et là encore : le couple jeune, avec toutes ses conneries d’ados, le couple adulte et les baffes qui se perdent entre un mari et sa femme.
    C’est tout un tas de chose, Reviens. Le mieux, encore, c’est de s’y essayer.

  5. BorealeMP

    J’ai lu « Reviens » comme j’aurais découvert un nouveau continent. Émue, surprise, dépassée par la beauté des personnages de Avril Clémence et par l’expression de leurs émotions. Peu de romans m’ont à ce point charmée. C’est de la douceur en violence, de l’amour qui percute.
    J’ai dévoré chaque mot, chaque accent, chaque virgule. Bravo !

  6. Coco (client confirmé)

    Michel Fugain chantait : «C’est un beau roman, c’est une belle histoire, c’est une romance d’aujourd’hui». Je pourrais dire exactement la même chose de Reviens : je lis beaucoup, et voilà bien longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir avec un roman entre les mains. Bien écrite, avec un ton toujours juste, touchante, si réelle, l’histoire m’a captivée de bout en bout. Mon seul regret est qu’il ne m’aura fallu que vingt-quatre heures pour le lire ! Félicitations à Avril Clémence.

  7. Emma

    Reviens, c’est d’abord une histoire. Une histoire multiple mêlant plusieurs genres  (romance, drame, introspection) et abordant plusieurs thèmes d’abords pourtant difficiles (relation amoureuse entre une mineure et un adulte, violence conjugale, dépression) mais que l’autrice manie avec une délicatesse et une subtilité épatantes.
    Mais, Reviens, c’est aussi une écriture précise, fluide, acide très souvent, percutante. Avril Clémence parvient à retranscrire les émotions de son héroïne avec une justesse remarquable : on vibre, on tremble, on souffre pour et avec elle !
    Bref, une autrice très talentueuse qui parvient à vous agripper le cœur pour ne plus le lâcher jusqu’à la dernière page.
    À recommander les yeux fermés !

  8. Trusk

    Totalement déçu par ce livre qui semblait pourtant prometteur. J’ai trouvé que l’écriture était un peu superficielle, pas suffisamment approfondie. L’histoire qui se veut originale n’est qu’une énième imitation d’un énième roman du même genre. Je ne recommande pas ce roman, mais libre à vous de le lire car ce n’est que mon avis, peut-être que le votre sera différent.

  9. PluPlume (client confirmé)

    Un livre que j’ai eu la chance de découvrir en avant-première. Un livre que j’ai adoré, lu et relu. J’ai rarement lu un premier roman aussi fort et aussi juste. Sans idéaliser et sans juger, il décrit une situation, un dilemme face auquel on peut vite se retrouver confronté. J’ai adoré la profondeur de l’histoire, la plume malgré tout légère et les personnages vivants. Un pur bonheur

  10. Adamo Veronique (client confirmé)

    J ai decouvert reviens un livre qui vous accroche des la 1ere page on ne peux s arreter il est captivant plein d emotion de tendresse de remise en question
    Je le recommande a tous mes amis et j ai hate de lire le prochain veronika

  11. Aurore

    Une amie m’a prêté ce roman Reviens, et en allant voir les critiques, je me suis dit : « vu le nombre de critiques positives, ça doit être un très bon roman ». Je me suis lancée et… mon avis est très mitigé ! Je n’ai pas détesté, mais je n’ai pas non plus aimé… peut-être qu’en voyant les bonnes critiques, je plaçais trop d’espoir en ce roman qui se révèle ni bon ni mauvais à mon goût. L’écriture est fluide, lisible mais un peu trop commune, c’est du déjà-vu, pas très originale mais bon, c’est assez subjectif, soit ça plaît, soit ça ne plaît pas. Quant à l’histoire, l’idée de base étais sympa, elle m’avait l’air plus mature. Mais elle se révèle peu originale, certes plus développée que les romans de la maison d’édition Harlequin, mais pas suffisamment pour m’accrocher. Peut-être que les prochains romans de l’auteur seront mieux.

  12. Anne-Sophie

    Je discutais avec une amie dans un café, et elle me parlait avec enthousiasme de sa dernière lecture : Reviens. Je l’ai lu, et honnêtement, je n’ai pas de mots tellement ça m’a déplu, j’étais franchement déçue, pourtant encouragée par l’enthousiasme de mon amie. Je ne le recommande pas.

    PS : Le seul point positif : la couverture est jolie.

  13. Popol

    Il y a une certaine volonté chez l’auteure de réaliser un excellent roman… mais à vouloir trop en faire, on se retrouve avec un roman avec une construction syntaxique pompeuse, avec des mots insérés juste pour faire joli mais qui ne sonnent pas bien aux oreilles.

    Cependant l’histoire était assez intéressante, c’était sympathique mais sans plus.

  14. Sylvie Marie (client confirmé)

    J’ai eu moi aussi la chance de découvrir le monde d’Avril en avant première, de participer aux corrections primaires du roman, sur le site des Jeunes Ecrivains.
    J’ai encouragé de toutes mes forces cette auteurE à ne rien lâcher. Son style est propre a elle, et les thèmes abordés (ça tire tous azimuts !) tellement graves. Rien n’est laissé au hasard, rien n’est tabou. Je compare ce roman à un autre, sorti il y a bien longtemps, qui a bousculé ma génération alors adolescente : « Moi, Christine F…13 ans, droguée et prostituée ». J’avais prévenue Avril : il va faire « Booum » ton roman !… Alors, certes, tout le monde n’adhère pas :il y a des idées qui dérangent ?

  15. R.P.

    J’ai trouvé dans ce livre tous les éléments qui généralement me font apprécier un bon livre.
    Tout d’abord les personnages ; ils sont vraisemblables et ils évoluent en fonction des événements. Il n’y a pas dans « Reviens » des gentils et des méchants mais des personnes qui essayent d’avancer dans ce grand casse-tête qu’est la vie. On peut avoir de l’empathie pour certains et en détester d’autres, mais ces ressentis ne sont pas guidés par l’écrivain, mais plutôt par notre vécu, car ce sont des personnes que l’on peut rencontrer dans nos vies ou même dans lesquelles nous pouvons même nous reconnaître.
    En second lieu l’histoire ; elle nous plonge dans des réalités dont rarement on ose parler et avec lesquelles A. Clemence prend des risques.
    Pourtant ce roman nous fait vivre des histoires d’amour en nous rappelant que l’amour est rarement tel qu’on l’idéalise. Il est souvent violent, rageur et impitoyable.
    Pour terminer l’écriture est, pour mon goût, bien travaillée. La lecture est fluide et l’écriture recherchée, avec un grand effort pour éviter l’utilisation systématiques des mêmes mots et des mêmes verbes. Même si ça reste à améliorer, je trouve que pour un premier livre l’écriture est réussie.
    Je n’ai pas trouvé dans « Reviens » de parties lentes ou ennuyantes, j’avais envie de tourner chaque page jusqu’à la dernière. Il y a, bien entendu, des variations de « rythme » que je trouve bien dosées.
    Pour conclure je conseille ce livre si vous cherchez un romain différent, qui essaye de se faire apprécier par son sujet et par ses personnages.
    En revanche, si vous cherchez un roman d’amour classique dans lequel une « jeune femme fragile » se fait sauver par « mâle alpha », avec un développement de l’histoire prévisible, passez votre chemin, vous pourriez être «  déçu/e ».

  16. Coline

    J’ai commencé ce livre plus par curiosité que par réelle passion du genre, les histoires d’amours n’étant pas la littérature à laquelle je m’intéresse en premier lieu. Pourtant, dès les premiers chapitres, l’écriture fluide d’Avril Clémence m’a happée de plein fouet, impossible de lâcher le fil ! Son personnage Elena grandit, régresse, évolue tout au long des pages, et on est bien loin de l’ado stéréotypé. Elle est touchante, énervante parfois, blessante, mais elle rayonne. Chaque choix a de réelles conséquences, et la simplicité du style les rend d’autant plus concrètes que poignantes. Je mentirais en disant que ce livre ne m’a pas bouleversée, car les sujets abordés y sont creusés impitoyablement, sans trêve possible, et les peines et douleurs des personnages finissent par devenir les nôtres.
    En somme, je dirais de ce livre qu’il est bien écrit, fluide et sans fioriture, mais en aucun cas dépourvu de charme. L’histoire est aussi belle que crue, et je déconseille aux âmes trop sensibles de s’y attarder. Quand aux personnages, outre Elena, cette merveille d’écriture au souffle aussi réel et matériel que l’objet qui la contient, ils sont tous plausibles, certains plus attachants, d’autres plus détestables. C’est ce qui m’a plu, ils sont tout en nuances, tout simplement humains, et suivre leur évolution fut un vrai plaisir.

  17. Elsa (client confirmé)

    Ce livre se lit comme on regarde une bonne série: on ne peut pas s’arrêter! C’est bien écrit, l’histoire captive. On a vraiment envie de savoir ce qu’il va se passer au fur et à mesure des pages.
    J’ai aussi trouvé l’histoire enrichissante pour questionner les normes sociales de notre société et je crois que ce livre peut plaire à un public assez large et varié. Je le conseille notamment aux papas et mamans de pré-adolescente.
    J’encourage l’auteure à écrire encore et nous offrir de nouvelles réflexions utiles et passionnantes.

  18. Sarah (client confirmé)

    Intrigue maîtrisée, ce livre se dévore. bien écrit, je le recommande aux parents, aux adolescents, aux jeunes adultes, un livre éclairé sur ce que vivent la plupart des adolescents aujourd’hui.
    au plaisir de lire d’autres livres d’Avril Clémence.

  19. Aurélie (client confirmé)

    « Reviens » est une jolie découverte pour moi. J’ai aimé le thème universel de l’amour contrarié et surtout les personnages. Ils sont à la fois attachants et tellement humains: rien n’est tout blanc ou tout noir avec Avril Clémence. Elle décrit les lieux et les personnes avec une précision presque sensorielle, palpable et surtout jamais pompeuse. La langue est actuelle sans être enlaidie. J’ai juste été un petit peu décontenancée par le passage à la deuxième partie où j’ai eu l’impression que le temps narratif s’accélérait un peu trop. C’est peut-être pour cela que j’ai mis autant de temps à terminer à mesure que la fin approchait. Je voulais en quelques sortes retenir Elena,faire durer le plaisir, le suspense…comment cela va-il finir?
    Cette héroïne a fleur de peau est touchante, parfois mystérieuse ou un peu agaçante mais tellement humaine au fond! Bravo à Avril Clémence à qui je souhaite une longue vie de succès dans l’écriture. J’ai hâte de lire son prochain livre!

  20. Fanny

    Ce livre est une agréable surprise. Je me suis attachée aux personnages sans même m’en apercevoir, pressée, le soir, de les retrouver. La plume est très agréable, captivante, les mots sont percutants et m’ont fait écho dans de nombreuses situations. Ce n’est pas qu’une histoire d’amour compliquée, c’est tout un tas de questions que je me suis posée en le lisant alors que j’étais persuadée de connaître « le bien du mal ». Les choix que l’on fait plus pour le « qu’en dira-t-on » que pour notre propre besoin, nos propres envies. Les thèmes abordés sont douloureux, mais toujours maitrisés à la perfection. A ne pas conseiller aux personnes fragiles, mais à toutes celles qui recherchent une histoire d’amour soulevant des sujets sensibles.

  21. Pamela Mazuret

    L’histoire d’Elena et Tamao est très belle et traite des thèmes très sérieux comme la violence physique de son père envers elle et le problème des relations sexuelles entre une mineure et un adulte.

    Leur histoire est émouvante et on est dans l’attente et le suspense de connaître la fin de leur idylle. J’ai eu du mal à poser ce livre tellement je voulais et espérais une fin heureuse.

  22. Cathy le goff

    Ce livre correspond à toute la famille (jeunes ados, ados, et adultes)
    Tout le monde s’y retrouve!!

  23. Loin-des-touches

    À plus d’un titre, la lecture de « Reviens » aura été pour moi une expérience époustouflante. D’abord parce que, ne lisant habituellement ni écrits réalistes ni romances, il fallait tout à la fois un style et une histoire réellement originaux pour me faire sortir de ma zone de confort.
    Or, le récit d’Avril Clémence possède les deux : son écriture coule avec l’aisance d’un bon thé agrémenté d’un nuage de lait (petit biscuit compris) ; et elle immerge le lecteur dans l’esprit d’Elena, lui fait partager le maelström de ses joies, de ses peines, de ses aspirations comme de ses angoisses.
    Une chose est certaine : je replongerais volontiers !

  24. Marie

    Ce livre est un cadeau, dans les deux sens du terme : on me l’a offert et j’ai pris beaucoup de plaisir à le découvrir. La lecture en est fluide et transmet parfaitement l’ambiguïté de cette ado qui « subit » son corps et ses désirs de femme à un âge qui lui interdit la vie qu’elle veut. L’enchevêtrement des attitudes ( souvent contradictoires ) de tous les acteurs est très riche. Tous sont écartelés entre les incohérences de leurs sentiments, de leurs devoirs, de leurs obligations. La narration de tous ces « états d’âme » aurait pu aboutir à un roman mièvre ou avec un sentiment de déjà v(l)u. Au contraire tout est parfaitement maîtrisé et le résultat est bourré de caractère, comme Elena. C’est une histoire qui pourrait être initiatique pour bien des jeunes femmes ( et des jeunes hommes ) qui doutent et s’affirment en même temps.
    Bravo pour tout cela Clémence, c’est prometteur.
    Ne tardez pas pour le suivant !!!! Et merci pour celui là.

  25. Michaud

    Reviens,est un roman qui se laisse lire avec un plaisir inouï.
    Les personnages sont enivrants, la description des lieux, des scènes vous font basculer dans la réalité en quelques pages.
    Je recommande fortement cette lecture et attend

  26. Manugars (client confirmé)

    Ce n’est pas le genre littéraire que je lis habituellement mais ce récit est vraiment très bien tourné.

  27. Mickaël Pasco

    Les commentaires dithyrambiques dans l’ensemble sont dans le vrai !!!!
    Je suis tombé sous le charme de cette histoire, qui tiens plus d’une tranche de vie que d’un roman. C’est la plongée dans la vie intérieure d’une adolescente puis d’une adulte, de la difficulté d’être et de devenir. Le poids des normes et de l’anormal dans la construction d’un individu. Il est facile de s’identifier à l’un ou l’autres des personnages tant la construction du texte laisse floue le physique pour mettre en valeur l’être. Lecteur de sf à la base, j’ai été happé par ce livre !!!! Une suite ?

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.